beer & food Archives - Beer MySelf

Tag: beer & food


Posted on / by Flavien / in L'actu qui mousse

Accords mets & bières [2] : Florent Ladeyn & Bloempot

Le Mondial de la Bière 2017 s’est tenu à Paris du 30 au 2 juillet. Ce fut d’ailleurs la première édition parisienne puisque le Mondial de la Bière est un événement crée initialement à Montréal. Son objectif  est tout d’abord de proposer un lieu de partage autour de la passion pour le monde brassicole. Voyant le nombre de brasseurs français dépasser les 1000 en cette année 2017, l’organisateur a eu pour ambition de décomplexifier le marché français en tentant d’éduquer et de conseiller des milliers de visiteurs.

De notre côté, à défaut de ne pas avoir fait de grandes découvertes et de nouveaux brasseurs, on a beaucoup apprécié cette initiative de la part de l’organisateur : proposer une expérience gustative et un repas autour de la bière artisanale. Accompagné du chef Florent Ladeyn et de la cantine flamande Bloempot, cette dégustation mets et bières fut passionnante :

Tout le principe du repas du midi se basait sur cette bière : La Red Eye Flight. Il s’agit d’une bière Porter de chez Tempest, une brasserie écossaise. La robe est noire opaque et la mousse bien crémeuse. Au nez, elle dégage de magnifiques odeurs de café et de chocolat. C’est savoureux et on se demande bien comment le chef saura associer CHAQUE plat aux caractéristiques de cette bière.

 

 

 

 

 

 

Commençons l’entrée par une soupe froide aux pois, aux herbes accompagnés d’un oeuf poché.

Impression :

L’entrée est très étonnante. On ne s’attend pas à déguster une soupe assez acide et citronnée mais où l’œuf poché apporte une certaine légèreté bienvenue. Contrairement à ce que l’on pouvait penser, le pairing est assez convaincant car le plat ne dénature pas le goût caféiné de cette bière et vice versa.

 

 

 

Le plat est une absolue tuerie ! Et on pèse nos mots ! Est annoncé un tartare de veau avec poireau, vinaigrette et haddock. Le mélange est un régale en bouche. Le haddock insiste sur le côté salé et se marie étrangement bien avec le veau.

Mais le food pairing avec cette Porter est moins convaincant que pour l’entrée. La saveur torréfiée écrase complètement le goût du plat. Un goût que l’on ne saura retrouver qu’en attendant une petite minute. Mais un pairing où la bière et le repas ne forme pas un goût harmonieux n’est pas tant intéressant que ça .

 

 

On s’attaquera enfin au dessert. Içi, il s’agit d’un yaourt, de graines de pavot sur le dessus, de verveine délicatement posée et d’un coulis de fraise au fond du pot. Le dessert est sucré et gourmand, forcément !

Le goût de malt grillé de la bière ira parfaitement bien avec ce dessert. Les deux goûts se mélangent pour n’en faire qu’un. C’est comme boire un bon café après un bon désert !

Posted on / by Flavien / in L'actu qui mousse

Accords mets & bières : Tout est bon dans le cochon

Aaaah elle était sympa cette édition de la Paris Beer Week. Encore une fois, tous les acteurs de la bière artisanale de la capitale se sont motivés pour nous faire vivre de superbes événements durant toute la semaine. Mais nous n’allons pas cacher notre plaisir de vous en faire découvrir un tout particulièrement.

La Fine mousse, bar proposant une large palette de bières artisanales en fût est également un restaurant parisien qui propose à ses convives de découvrir que la bière a autant de mérite que le vin à se trouver à table. Et pour cette semaine si spéciale, le restaurant a proposé une carte uniquement à partir du cochon. Les associations étaient passionnantes mais aussi surprenantes :

On commencera par l’un des plats les plus appétissants aussi bien dans l’assiette que dans le verre.

Plat : Saucisse à la citronnelle, huître d’Utah Beach, bouillon iodé, cébettes

Bière associée : Gallia IPA

Impression :

Un mélange Terre et Mer assez étonnant mais qui fonctionne parfaitement.

La sauce se marie magnifiquement  avec la bière houblonnée.

L’utilisation de la citronnelle permet d’apaiser l’amertume du houblon utilisé dans la bière.

 

 

 

 

 

 

 

On est loin d’en avoir fini avec ce cochon et on passe à l’échine de porc fumée avec sauge, haricot vert, polenta, jus d’herbe.

Bière associée : Bière Type Stout

L’échine est un plat un peu gras. Mais la stout coupe cette impression pas forcément toujours agréable pour tout le monde. Elle saura également accompagner parfaitement les haricots verts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dernier plat à nous avoir fait frémir de plaisir n’est pas le moins gourmand bien au contraire.

Plat : Travers de porc grillé aux épices, jus d’oseille et feuille de framboisier.

Bière associée : Page 24 Stout Bourbon.

Impression : Une impérial stout vieilli en fût de bourbon. Ce type devient de plus en plus comme une évidence quand on y pense. On ne visualise pas le travers de porc grillé sans ce côté caramel que l’on retrouve parfois dans la sauce ou dans la texture grillé du dessus. Le bourbon respecte ce principe et accompagne donc merveilleusement bien le plat.