La liste des Brasseurs de A à Z - Beer Myself

Les Brasseurs


Alaryk

Difficile de ne pas s’attacher à cette région d’Occitanie… Un sentiment partagé par la brasserie Alaryk, basée à Beziers qui souhaite représenter ce terroir en faisant le choix de la certification Origine France. Une garantie de fabrication française provenant de l’agriculture biologique !

An alarc'h

La Brasserie An Alarc’h est une brasserie bretonne des monts d’Arrée (un massif montagneux ancien de la Bretagne occidentale faisant partie du massif armoricain).

Azimut

La Brasserie Azimut, c’est une histoire d’un duo franco-québecois implanté sur les terres bordelaises. Intrigués par leur prestation durant le Planète Bière 2017 organisé à Paris, nous sommes tombés amoureux de cette brasserie qui a pour mot d’ordre le voyage ! Un thème qui se retrouve dans le nom de la brasserie où Azimut se définit comme un terme marin utilisé par les explorateurs. Nous avons d’ailleurs eu la chance de faire leur connaissance et d’en apprendre un peu plus sur leurs aspirations.

null

Au Comptoir

La Brasserie Azimut est là pour vous faire voyager

BAP

Attention à ne pas confondre la BAP BAP à la BAP. Si l’une fait l’éloge de la bière parisienne, l’autre se proclame “de Provence” et prône le goût Bio. Vous l’aurez compris, cette brasserie est attachée à sa région provençale qu’elle souhaite promouvoir autant que la qualité des matières premières qu’elles utilisent. La brasserie a d’ailleurs pour objectif de cultiver de l’orge brassicole bio directement autour de la brasserie, ainsi que du houblon bio. Et quand la montagne Sainte Victoire  se trouve en arrière plan de la brasserie, on met toutes les chances de son côté pour réussir.

BAP BAP

Un conseil si vous êtes sur Paris : profitez de vos balades le long du Canal St Martin ou encore de vos visites près de la place de la République pour aller visiter cette brasserie se trouvant au coeur du quartier Oberkampf. Aménagée sur plusieurs étages, il est aussi agréable de la visiter que de discuter “Bières & Passion” avec vos hôtes. Il est temps pour vous de goûter une bière 100% parisienne. Mais d’ailleurs, pourquoi BAP BAP ? Une idée ? “Brasserie à Paris, Bue à Paris”. Tout simplement.

La Beun'aise

La Beun’aise est un projet réalisé en binôme. D’un côté Christophe, ancien journaliste Tech’ qui a décidé de couper les fils pour revenir dans sa région natale. Après quelques formations et plusieurs litres brassées en amateur, il était temps de se lancer. De l’autre côté, sa femme Maria, grande amatrice de bières du monde entier, fait figure de gardienne Qualité pour les bières de la Beun’aise.

Brasserie du Baril

A en croire leur vidéo postée sur leur site internet, la brasserie du Baril s’adresse “aux bons copains”. Ce genre de copains avec qui vous pouvez TOUT partager, surtout une bière ! Et sous cet air de camaraderie se cache également une conviction : Croire “en une agriculture en cohérence avec l’environnement”. Fabriquées exclusivement avec des matières premières issues de l’agriculture biologique, leurs bières s’accompagne du logo AB. La brasserie lance également un appel aux agriculteurs bretons pour leur permettre de brasser des bières provenant à 100% de l’agriculture de leur région.

Brasseurs Cueilleurs

Les symboles quand on est biologiste, c’est important ! Suite au succès de sa campagne de crowdfunding, le créateur et biologiste derrière Brasseurs Cueilleurs décide d’ajouter pour le moment 5 nouvelles molécules à son propre tableau. L’une d’entre elles, Ruche, saura rendre hommage à l’un des plus beaux cadeaux de mère nature qu’est le miel.

Bidassoa Basque Brewery

Encore une fois, l’entrepreneuriat brassicole puise ses origines dans les découvertes, l’apprentissage et les voyages. Certains membres de l’équipe se sont donc formés dans des pays étrangers tels que les Etats Unis et les Royaume Uni avant de revenir sur leurs terres d’origine pour réaliser leur rêve. La brasserie Bidassoa se caractérise par sa situation géographique, ville frontalière entre l’Espagne et la France où la culture basque a su forger leur identité.

Bon Poison

La micro brasserie Bon Poison s’est installée au coeur de Metz en région Lorraine. Un jour à Nancy, le passionné brasseur est interpellé par trois individus buvant une bière bon marché : “Hé, tu nous échanges ton Bon Poison contre le nôtre ?” Une marque est née.

Brasserie Artisanale Du Der

L’histoire de la brasserie artisanale du Der est une affaire de fantôme. Des fantômes d’une usine dans laquelle notre entrepreneur brasseur a travaillé et qui fut autrefois une ancienne brasserie. Possédé ou non, celui ci pris ensuite la décision de se lancer dans l’aventure brassicole dans la petite ville de Montier en Der. Une ville qui a également un joli passé puisqu’elle accueillait une abbaye qui y concevait une bière locale.

Brasserie Bourganel

C’est dans notre ville, à Nancy, que le début du projet Bourganel voit le jour. Chirstian Bourganel initiera le projet d’une bière d’Ardèche en collaborant avec l’IFBM (Institut Français de Brasserie et Malterie). Initialement appelée “la Combel”, cette bière deviendra la Bourganel aux marrons de l’Ardèche à partir de 2000.

Brasserie Béarnaise

La région Sud Ouest est plus connue pour ses ferias, ses spots de surf et ses jolies massifs pyrénéens que par sa culture de la bière. C’est donc pour nous contredire que trois amis palois Frédéric, Julien et Jean-Baptiste ont décidé de lancer Shuc, une bière béarnaise artisanale de dégustation.

Pour représenter leur région, les brasseurs ont nommé leur bière Shuc qui signifie “jus”, “goût”, “saveur” en béarnais et la première bière commercialisée s’appelle la Hulante faisant référence à la hulotte qui est la chouette la plus commune en Béarn. D’autres recettes ont pu suivre, en apportant à chaque fois un lien avec l’histoire de leur région.

La Chamoise

En mars 2015 est née la micro-brasserie La Chamoise. Situé à Bessines près de Niort, celle-ci rend hommage à sa ville en s’inspirant de son passé industriel. En effet la “chamoiserie” a su faire la réputation et la fortune de Niort pendant de nombreux siècles. Pendant l’entre-deux guerres, la ville comptait près de 3000 ouvriers spécialisés dans le traitement des peaux.

Brasserie des Cimes

Une brasserie au cœur des Alpes. Un décor qui fait rêver ! Mais outre le paysage, il est bon de s’intéresser aux brassins réalisés par la brasserie des Cimes. Récompensée en 2016 au World Beer Award pour le prix de la meilleur bière française, la brasserie a de quoi prouver sa légitimité dans le paysage brassicole français. Et à dire vrai, on ne se lassera jamais de passer la souris sur les onglets de leur site internet… On ne vous en dit pas plus, à vous d’aller voir ! 😉

Le Comptoir du Brasseur

Le Comptoir du Brasseur est né de la volonté de prouver que chacun pouvait brasser sa propre bière ! Du brassage au comptoir, tout le cycle de vie de la bière est entrepris par les initiés. Mais à force de former, l’envie de brasser pour soi s’est fait sentir et le comptoir du brasseur finit par proposer de déguster une gamme variée.

Coconino

Coconino c’est tout d’abord l’histoire de Charles & Hugo, deux brasseurs et également amis depuis plus de 10 ans. Ce n’est pas la bière qui a été à l’origine de leur rencontre mais la musique. Les deux compères ont fait partie du même groupe, Hugo à la basse et Charles à la batterie. Le nom s’inspire d’un comté d’Arizona aux Etats Unis. où Charles découvre le monde de la craft beer pour la première fois. Atteint du virus du brasseur, celui ci n’a pas mis longtemps pour le transmettre à son ami.

 

Convention

Comme pour une grande majorité des brasseurs qui débutent, c’est l’histoire d’un duo passionné par le brassage artisanale qui voit les choses de plus en plus grand. De la casserole à la location de cuves en Seine et Marne, c’est les excellents retours qui les ont motivé à se lancer dans l’aventure. Le nom Convention provient du nom de l’arrêt de métro se trouvant proche de leur appartement parisien. Comme quoi, les idées les plus simples sont parfois les meilleures.

 

Crew Republic

Avoir un objectif, c’est beau. Mais se conditionner pour le réaliser à tout prix, c’est une autre réalité. Une réalité qui a amené Mario & Timm à prendre de gros risques et à tout sacrifier pour “révolutionner la bière allemande”.

Après avoir quitté leur travail et enlevé le costume cravate, le duo s’est installé dans un petit appartement de Munich. Équipé de matériels qui appartenaient à l’origine à une brasserie traditionnelle munichoise, nos deux amis ont passé des heures à tester et à affiner leurs recettes. Le résultat, on le connaît.

(Brasserie) des 3 Croquants

La Brasserie des 3 Croquants fut l’une de nos belles découvertes de la première édition du Mondial de la Bière organisé à Paris en début d’année 2017. Un verre pour déguster leur “Blonde d’Aquitaine” nous a suffi pour s’intéresser de plus près à cette brasserie basée dans le Périgord.

Dieu Du Ciel

Tous les professionnels de bières vous le diront, la brasserie Dieu du Ciel est une institution. Un grand nombre de jeunes brasseurs-entrepreneurs français se sont inspirés de son histoire qui pourtant s’est déroulée dans la lointaine contrée du Québec. L’histoire de passionnés qui décident de faire vivre leur passion en créant leur propre Brouepub. Leurs incroyables bières traduiront un succès mérité, et une nécessité de voir toujours plus grand avec la création de leur brasserie en 1998 (trois ans après le début du pub). En 2015, la microbrasserie Dieu du Ciel fait passer sa production de 9000 à 13000 hectolitres annuellement, afin de répondre à une demande qui ne cesse de grandir.

Distrikt

Outre leur collaboration avec le groupe franco américain les Naive New Beaters pour le brassage de la bière “Naive New Beer”, on retiendra aussi que leur brassage se définit au rythme des découvertes. Celui des voyages scandinaves pour la “Groovy Baby” et d’une formation à La Rochelle pour la “Get Funky”. On soupçonnera une grande attirance pour le son qui fait bouger les hanches.

Doctor Brew

Doctor Brew est polonais. Pour le reste, on en sait plus sur la manière dont il vit de sa passion que par sa propre identité. En véritable aventurier, Doctor Brew sillonne le monde pour découvrir de nouvelles saveurs qui l’amène à brasser à l’endroit même où il fait ses nouvelles découvertes. Son amour pour la bière l’a poussé vers un chemin particulier avec pour credo : Voyager pour mieux brasser !

Deck & Donohue

Deck & Donohue font partie de ces nombreux brasseurs qui ont commencé leur projet à deux. Mais leur histoire commence aux Etats Unis, où les deux compères partagent leur passion commune pour la bière à l’université de Georgetown. La suite : des expérimentations, des voyages autour du globe dont le Japon, et une atelier installé à Montreuil en 2014.

Brasserie des Ducs

C’est en passant par la Belgique que le duo d’étudiants en biologie Luc et Vanessa voit naître une passion pour la bière artisanale. Quelques temps et expériences plus tard, les voilà lancés dans un projet d’entrepreneuriat avec la création de leur propre brasserie situé en Côte d’Or.

Effet Papillon

Le Sud Ouest a de plus en plus de richesse à nous apporter en termes de culture craft beer. Et la brasserie effet papillon fait évidemment partie de ce beau patrimoine. Un duo de choc (Jocelyn & Mathilde) se prépare depuis début 2017 à nous faire découvrir “franches, affirmées, et de caractère”. Cela donne le ton !

 

Elixkir

Notre rencontre avec la brasserie Elixkir s’est fait lors du Salon du Brasseur à Saint Nicolas de Port. La brasserie dijonnaise s’est fait remarquer non seulement par les curieux amateurs mais également par les autres participants brasseurs. “Allez goûter leur triple en barrique de bourgogne rouge, c’est un bonheur !” On ne s’est donc pas prier, et ils avaient de bonnes raisons d’insister ! La brasserie a été fondée en Bourgogne au printemps 2015. Leur nom “Elixkir” est un jeu de mot inspiré du chanoine (membre du clergé) Félix Kir et député maire de la ville de Dijon pendant 22 ans.

 

Etxeko Bob's Beer

La brasserie Etxeko Bob’s Beer est établie dans le Sud Ouest de la France à Hasparren dans les Pyrénées-Atlantiques. Difficile de trouver plus d’informations sur cette brasserie ce qui nous incite à, comme les brasseurs le suggèrent, la visiter directement. Affaire à suivre…

Brasserie de l'Être

Créée en 2015 dans une ancienne métallerie, la brasserie de l’Être est non seulement une recherche de bières respectant l’adéquation goût -texture – plaisir mais donne également une importance à son image de marque. Chaque bière a sa propre identité visuelle, son dessin qu’on aimerait se faire tatouer sur l’avant bras ! “Être ou ne pas être brasseur ? Telle est la question !” Pour eux, la question ne se pose même plus !

Frog Beer

Le Business Model de Frog Beer est loin de ressembler aux autres brasseurs traditionnels. En effet, par le biais de leur Frog Pubs, la marque tenait avant tout à brasser la bière qu’elle servait en terrasse. Une marque de fabrique dont elle a pu profiter depuis ses débuts en 1993. Aujourd’hui en plus du service au pub, Frog Beer propose une palette de nombreuses bières que l’on prend plaisir à déguster sur nos propres tables !

Brasserie des Gabariers

“Une brasserie à Cognac ? Et pourquoi pas une crêperie à Marseille ?” Une phrase que l’on pourrait entendre d’une personne qui n’a jamais goûté aux bières de la brasserie des Gabariers, situé à Cognac. Outre leur incroyable bière au cognac qui propose un produit de la région sans offenser la culture brassicole, la brasserie est une véritable fontaine de créativité que vous devez vous empresser de découvrir.

Gasconha

Une chose est certaine. Ces deux brasseurs aiment l’histoire et la région où ils brassent. Reprenant le nom de l’ancienne province de Gasconne, le duo a également choisi son emblème comme source d’inspiration pour définir le logo de la brasserie : un lion d’argent et une gerbe de blé d’or liée d’azur. Du côté de la binouze, les brasseurs ont fait le choix des méthodes de brassages dans la tradition des “real ales” britanniques soit des brassins non filtrés et non pasteurisés pour proposer des produits authentiques.

Bières Georges

Durant ce que l’on appelait “l’Âge d’Or”, la brasserie Georges faisait partie de ces brasseries lyonnaises si populaire où bonne bouffe rimait avec bonne mousse. Depuis 2004, la brasserie a eu à cœur de redorer son blason et de à nouveau respecter son héritage en brassant la bière qu’ils distribuent à tous les convives de leur brasserie lyonnaise.

Brasserie Haarddrëch

Si vous pensiez déguster une bière de la brasserie tranquille au coin du feu ou en terrasse en écoutant le chant des oiseaux, c’est raté ! La brasserie ne fonctionne qu’au son bien gras des guitares, à la double pédale et au cri bien graveleux du chanteur. Un caractère de vrais métaleux que l’on retrouve jusque dans leurs brassins. “Extrêm beer for extrêm peoples”. Vous êtes prévenus !

Hoppy Road

On exprime toujours une certaine fierté à vous présenter des brasseries venant de notre région natale, la Lorraine. Hoppy Road fait partie de ces jeunes brasseries artisanales qui ont souhaité convaincre en tant que brasseurs amateurs avant de se lancer dans une aventure professionnelle. Primée lors de l’édition de 2015 du Paris Beer Week, les entrepreneurs réussissent à casser les codes en nous faisant redécouvrir les différents styles de bière comme leur intrigante stout framboise.

Independent House Brewery

Nous sommes en 2019, et une brasserie se fait gentiment remarquée par ses jolis débuts en compétition avec des brassins qui font parler d’eux dans toute la région Est. Une de nos résolutions pour cette année ? Tout connaître de cette nouvelle maison indépendante !

Brasserie IRON

“The Time has come for bitter things”. Le message est passé aux consommateurs de la brasserie IRON située à Montauban ! Celle ci a en effet pour ambition de pousser les limites de la bière artisanale en matière de saveurs. On prendra pour exemple la Hoppy Hibiscus Wheat ou encore la Milkshake Sour Mangue qu’il nous tarde de déguster 😍

Jolicoeur

” Je crée et développe chacune de mes recettes en respectant avant tout les produits : le houblon, le malt, la levure, l’eau parfois quelques épices.” C’est sur le salon du Brasseur 2017 à Saint Nicolas de Port que l’on a pu rencontrer David.  Et on prenait plaisir à écouter son attachement aux produits de nos régions qu’il souhaite mettre en avant dans tous ses brassages. Un respect qui paie avec des bières aux odeurs surprenantes.

La Barbaude

Quoi de mieux qu’une histoire de deux frères qui s’essaient au brassage de bières jusqu’à en faire leur métier dès 2008 ? La brasserie est donc une aventure familiale installée à Nîmes, à quelques minutes des arènes. Une proximité qui explique la création de leur logo qui représente à la fois une capsule mais également les arènes de Nîmes, monument emblématique de la ville.

La Bouledogue

La brasserie « La Bouledogue » est très récente puisqu’elle a été officiellement inaugurée fin 2015. D’une passion commune, deux frères Hubert & Nicolas ont donc décidé d’en faire leur métier. L’un des deux frères nous disait en toute intimité que c’est le mariage de leurs amis qui les avaient poussés à se décider. Un mariage où la bière « La Bouledogue » n’était pourtant pas encore vendue mais qui coulait pourtant à flots. Son succès s’est donc transformé en business au nom peu subtil (le nom vient de leur chien, évidemment) mais qui aura cependant le mérite d’être à l’origine d’un concept d’étiquettes assez fun ! Goûter toutes leurs bières, et vous aurez la chance de voir les différents accoutrements de la mascotte sur chaque étiquette. Idée plutôt sympa !

La Débauche

“Vous ne résisterez pas à la débauche”. En plus du ton, c’est une image sulfureuse que se donne la brasserie La Débauche. En effet, plusieurs bières de la brasserie adopte un corset en guise de design d’étiquettes. Le couple de brasseurs nous fait de l’œil, et on ne se gênera pas pour y succomber. En plus du corset, la brasserie se distingue par la qualité des dessins, imaginés et réalisés par des tatoueurs.

L'Excuse

A force de permettre à trop de porteurs de projet de créer leur entreprise, il semble que Romain ai souhaité lui aussi réaliser son propre rêve en démarrant son activité de micro brasseur. L’excuse pour démarrer une nouvelle aventure était claire ! Il ne restait plus qu’à Romain de se former, de compter sur le soutien de sa région pour faire partie intégrante du paysage brassicole français.

La Fouillottte

Et si le brassage n’était pas suffisant pour les brasseurs à se faire connaître ? La brasserie ne semble en tout cas pas s’en contenter puisqu’en plus de ces délicieuses bières, elle confectionne ses propres sous bocks et coffrets en bois grâce à la découpe laser. Pour accompagner et sublimer ses brassins, elle propose donc à la vente de superbes créations.

La Furieuse

Mais qu’est-ce qui a bien pu mettre nos brasseurs dans un état pareil pour devoir appeler leur micro brasserie “La Furieuse” ? Situé dans l’Isère, on ne sait que peu de choses sur l’équipe derrière l’activité de brassage. On ne perdra pourtant pas l’occasion de les connaître à travers leurs multiples brassins.

null

Au Comptoir

Une Brasserie qui utilise la découpe laser

La Goutte d'Or

La brasserie de la “Goutte d’Or” fait partie intégrante du paysage brassicole parisien. On mesure facilement le dégrée de passion qu’ils mettent dans leur métier de brasseurs grâce aux diverses collaborations qu’ils ont pu réaliser jusque là. Certains passent dans le 18e arrondissement de Paris pour Montmartre, d’autres s’arrêtent d’abord pour visiter la brasserie !

Le Père l'Amer

Lassés des écrans d’ordinateur, les deux informaticiens ont décidé de faire le grand écart dans leur vie active en transformant une ruine de Dordogne en une brasserie. Et quand plusieurs comptent dépenser leur budget dans de la publicité, les fondateurs eux, ont compté sur les tours de calèche avec arrêt dégustation de leurs bières pour se faire connaître. Les vieilles méthodes sont parfois les meilleures !

La Parisienne

Brassée entièrement à Paris, la Parisienne est une bière récente puisque son histoire commence en 2014, année où un brasseur autodidacte du nom de Jean Barthélémy Chancel décide de créer la brasserie La Parisienne. C’est à travers ces bières que J-B (si on peut se permettre de l’appeler ainsi) partage sa passion pour la bière artisanale afin de redorer par la même occasion la réputation de la ville capitale.

La P'tite Maiz'

Vous prenez un beau duo de bons copains, d’une dose de créativité sans oublier une volonté constante d’apprendre des meilleurs. Vous obtenez les brasseurs de la P’tite Maiz’ qui après deux ans d’activité professionnelle, se sont lancer dans un chantier de 500m2 au nord de Tours dédié à leur site de production. Bienvenue à la maison !

La P'tite Soeur

La P’tite Soeur est une bière élaborée artisanalement, non pasteurisée ni filtrée. Seul point négatif : les légers dépôts que vous pourriez découvrir au fond de la bouteille et que vous pouvez de toute manière ne pas verser. Points positifs : des arômes qui s’expriment et se découvrent au fil de l’âge et à une température particulière. La vocation de la brasserie est également d’expérimenter de nombreuses recettes et ainsi proposer plusieurs déclinaisons de goûts que l’on a plaisir à découvrir.

La Vieille Mule

Cynthia et Rémy n’ont rien de têtes de mule ! Le duo se caractérise bien plus par leur volonté à mettre en application leurs convictions et valeurs au centre du brassage de leurs bières. Véritables “cotisants solidaires”, ceux ci souhaitent fabriquer grâce à 100% d’énergies renouvelables : utilisation d’électricité verte, chauffage par poêle à bois et un préchauffage qui devrait bientôt se faire avec un chauffe-eau solaire. C’est sûr, la mûle est dans le pré !

Les Brasseurs du Grand Paris

Voilà encore une belle histoire de passionnés réunissant deux pays décidément attirés par l’entrepreneuriat brassicole ! Le breton Fabrice et l’américain Anthony ont commencé leur projet au 5e étage d’un immeuble de Levallois (qu’ils précisent sans ascenseur !!). Un début dans des conditions que l’on imagine particulière mais qui ne les empêcheront pas de recevoir quelques récompenses comme un Fouquet d’Argent en 2013 et un Fouquet d’Or en 2014. Jusqu’ici en production nomade, la reconnaissance de leurs produits les incite à se fixer un objectif pour 2017 : Posséder son propre site afin de permettre aux Brasseurs du Grand Paris de devenir la Brasserie du Grand Paris.

Markus

Aaaaah la Drôme ! Nous sommes très attachés à cette région qui propose un rythme de vie des plus agréables. Une région qui mériterait d’être un peu plus reconnue d’ailleurs. D’autant plus qu’on y propose de la bière artisanale avec la brasserie Markus. En activité depuis le début des années 2000, la brasserie jouit des plus beaux paysages des Alpes et de la Drôme provençale. Entre forêts et montagnes, il n’y a pas de lieu plus naturel pour produire de belles bières artisanales.

Brasserie du Mont Salève

Michaël Novo est un brasseur “experimental”. Certainement due au fait que sa fonction précédente consistait à construire des installations chimiques pour le compte d’un bureau d’études. Il décide alors en 2010 de créer sa propre brasserie artisanale. On reconnaît ses penchants pour la mixologie dans la grande diversité de bières qu’il nous permet de découvrir. Qui d’autres que lui aurait pu imaginer l’Oyster Stout ou la Stout Framboise?

O'clock Brewing

O’clock Brewing est une jeune brasserie artisanale située à Bois d’Arcy dans les Yvelines. Créée en 2015, la brasserie peut se vanter d’avoir réuni trois amis autour d’un même projet, d’une même passion.  On aimerait simplement connaître le nom du personnage que l’on a le plaisir de retrouver sur chaque recette, qui semble avoir une réel phobie du temps qui passe (référence à la “Time Out” ou encore la “In a Rush”), et qui semble sortir tout droit d’un dessin animé de la panthère rose !

Brasserie d'Olt

Les prochaines vacances sont bouclées de notre côté. Direction la vallée du Lot sur les contreforts du plateau de l’Aubrac pour découvrir le magnifique cadre naturel où est implantée depuis 1998 la Brasserie d’Olt. Non seulement la carte postale risque d’être à la hauteur mais la visite de la brasserie ne peut être que riche. Couleurs et Parfums devraient être vos plus beaux souvenirs, d’une entreprise qui exige la qualité notamment en s’alimentant aux sources des monts d’Aubrac.

Brasserie Ouroboros

La brasserie Ouroboros semble vouloir s’entourer de symboles. Son logo explique par exemple le choix du nom “Ouroboros'” où une tête de serpent (dragon) se mordant la queue entoure plusieurs autres symboles énigmatiques. “En quête d’harmonie organoleptique”, la brasserie semble nouer une relation forte avec l’expérimentation. L’alchimie, au centre de leur démarche brassicole, permet à la brasserie Ouroboros de présenter des bières sans égales.

Brasserie de la Paumell

C’est l’histoire d’une brasserie qui revendique son identité bretonne. Un caractère fort, un nom gallo (“Paumell” pour orge) et une volonté à privilégier à quasi 100% la matière première de la région. Les houblons proviennent ainsi à 90% des Flandres, et c’est l’intégralité du malt qui est fourni par la malterie Yec’hed Malt proche de Vannes.

Brasserie du Pavé

La Brasserie du Pavé nous vient du Nord de la France dans la petite région de la Pévèle proche de Lille. Le brasseur et ancien photographe culinaire Dominique Dillies a lancé ce projet pour son amour de la bière évidemment, mais également dans l’objectif de mettre en avant sa région par l’utilisation de produits locaux dans ses brassins. Sa bière ambrée à la chicorée Leroux venant de la ville d’Orchies en est un magnifique exemple.

Brasserie du Pilat

Isolation en fibre de bois, utilisation du solaire thermique et de l’électricité provenant de sources renouvelables. La Brasserie du Pilat est une projet avec une démarche écologique, économique et sociale. Dans un village situé dans le Parc Naturel Régional du Pilat, la brasserie du Pilat souhaite contribuer au dynamisme de ce village qui accueille de nombreux artistes et artisans.

Brasserie Pleine Lune

Authenticité. Une qualité que la brasserie de la pleine lune souhaite scrupuleusement respecter dans la confection de ses bières artisanales. Les saveurs d’une bière ont autant d’importance que celles qui peuvent l’accompagner. Le brasseur a pu nous le prouver en nous faisant découvrir de fantastiques associations desserts-bières lors du Paris Beer Week de 2016.

Brasserie Popihn

Si la brasserie Popihn fait surface dans l’Yonne, c’est Paris qui est à l’origine de sa grande réputation. Reconnu comme étant une brasserie d’excellence par les cavistes parisiens, la brasserie gérée par Arnaud Popihn offre un éventail de saveurs fruitées et d’amertume maîtrisée.

Brasserie Quatre Elements

Et si la bierologie n’était ni plus ni moins de l’alchimie ? C’est en tout cas en cette forme de “magie” que croit Roman et Nadia, deux apprentis qui souhaitent au fur et à mesure de leurs expériences, se lancer dans l’aventure brassicole professionnelle. Enfin installés, il ne manquait plus qu’une identité propre à la brasserie. Un logo énigmatique présentant (selon nous) une chimère soutenant quatre éléments représentés par deux dragons, un bélier, un bœuf et un lion. MYSTÈRE !

Brasserie Artisanale de Rosemack

Tout deux récompensés par un Fouquet d’Or (récompenses remises par le Musée de la Bière de Saint Nicolas de Port), Nicolas et Sylvain ont reçu les encouragements nécessaires pour pouvoir se lancer dans l’aventure brassicole professionnelle. Plusieurs brassins plus tard, le duo devient le quatuor, rejoint pas Damien et Van. Agrandit depuis 2016 pour augmenter la production, la brasserie a accordé tous ses violons pour permettre à toute une région de découvrir leurs créations.

Rosny Beer

Les marques les plus intéressantes sont celles que l’on arrive à comprendre et à identifier par le biais d’un simple logo. Et c’est largement le cas avec Rosny beer : des pins représentatifs des Landes, département où la brasserie est située, et sa forme rappelant celle du médiator. L’ambiance sera donc rock n roll, pleine de vie et pleine de bulles ! Une identité, une passion, une dimension musicale que la brasserie met en avant dans le naming et le design de chaque brassin.

Brasserie Saint-Germain

Brassées dans la région Nord Pas de Calais, la marque Page 24 semble avoir une ambition : quelle soit blonde, brune ou black, la brasserie souhaite mettre l’accent sur les matières premières régionales qu’elle utilisent dans chaque fabrication, celles provenant de la coopérative régionale Coophounourd. Un pari qui semble lui aller plutôt bien, au regard des nombreuses bières de qualité qu’elles proposent.

Brasserie Saint-Monon

Il semblerait que la jonquille fasse fureur chez les brasseurs. Pour preuve, on a eu beaucoup de mal à trouver l’origine de cette bière qui est aussi bien une bière du Nord de la France qu’une bière venant du pays de Bastogne en Belgique. Mais c’est cette dernière qui nous intéresse puisqu’il s’agit d’une bière ambrée brassée à Saint-Monon pour le compte de l’entité communale de Sainte-Ode. Avec tous ces noms, on se hâte plutôt à la goûter.

Brasserie Skumenn

La réflexion autour de ce projet de création d’une brasserie a germé dans la tête de Steph dans un pays qui a pourtant peu à voir avec le paysage brassicole. C’est en Inde, au pied de l’Himalaya que la motivation et l’engagement lui vient. Une belle histoire qu’il raconte sur le site de la brasserie. Dès son retour en France, ll commence à monter son projet en compagnie de Tom à Rennes. Comme quoi, être brasseur demande beaucoup de spiritualité 🙂 !

Brasserie de la Somme

La brasserie de la Somme est une affaire de famille qui dure depuis près de 130 ans. Se trouvant à Domart-en-Ponthieu, l’âme de la brasserie réside dans de magnifiques bâtiments du XVIIIe siècle. La dernière génération de brasseurs a commencé en février 2010 par l’introduction de “la Germinette”. Enfin, ce sont plus de vingt bières qui sont brassées. Information à noter : la moitié est destinée à tout public, l’autre réservée à des clients qui en ont l’exclusivité.

Brasserie Stéphanoise

La bière a également son histoire à Saint Etienne. Installée sur le site d’un ancien établissement brassicole qui produisait la bière Mosser, la Brasserie Stéphanoise a mis fin à “une absence d’un demi siècle de brasserie authentique dans St-Etienne intramuros”. Ce renouveau est donc intervenu en juin 2014 où trois passionnées ont choisi de s’associer dans le but de fournir des bières de qualité en local. La bière étendard de la brasserie, La Glütte a d’ailleurs été brassée depuis 2011 au sein de La Houblonnerie, soit la première cave à bière de la ville.

Brasserie de Sulauze

L’objectif numéro un des deux brasseurs : “Dessécher vos gosiers”. Pour maximiser le plaisir, la brasserie brassent en partie grâce aux céréales et aux houblons qui se cultivent sur leur propre terre. Attention à vous tout de même car vous n’êtes pas à l’abris d’une “Pan Pan Cul Cul” qui pourrait traîner là dans la brasserie… Fesses sensibles s’abstenir !

Terrabière

Il y a une réelle volonté de la part des brasseurs à créer une entreprise familiale et locale. En tant que première brasserie de la vallée de Montmorency, le duo souhaite mettre en avant leur métier non seulement par l’utilisation d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, mais également à travers de diverses ateliers de dégustation. Une approche ludique et responsable que la microbrasserie s’attache à vouloir respecter.

The Piggy Brewing Company

Bienvenue chez les “Gros” ! Oh ne vous arrêtez surtout pas au physique ! Je parle ici d’une philosophie porcine qui caractérisent nos amis lorrains de la Piggy Brewing Company. La joie de vivre, le plaisir d’être ensemble et le goût des bonnes choses définissent n’importe quel “gros” qui partagerait leur vision. C’est après 6 années de recherches, d’échanges, de rencontres et d’expérimentations que ce groupe de passionnés a pris la décision en 2016 de se lancer dans l’aventure de brasseurs artisanaux. Leurs objectifs : “faire découvrir la richesse du monde de la bière au travers de ses multiples styles et de sa palette aromatique très large”.

Brasserie Thibord

C’est une belle histoire d’une passionné du monde de la bière artisanale qui est devenue brasseuse. Clémence a largement contribué à la promotion de la craft beer en France et notamment à Paris où elle a participé bénévolement à la Paris Beer Week, événement parisien souhaitant faire découvrir les brasseurs de nos régions. Souhaitant valoriser les produits de l’entreprise familiale, celle ci brasse elle même les céréales produites à la ferme de la famille. L’objectif de cette brasseuse ambitieuse est de promouvoir la bière artisanale dans sa région de l’Aube.

Brasserie Thiriez

En souhaitant approfondir encore plus nos connaissances du patrimoine brassicole français, la brasserie Thiriez est celle qui nous a été chaudement recommandée. Pourquoi ? Car c’est une brasserie de tradition avec un patron, Daniel Thiriez, qui brasse dans le petit village d’Esquelbecq à 20km de Dunkerque depuis 1997.

Tom & Charly

Depuis 2011, Tom & Charly sont avant tout deux amis d’enfance qui partagent un passion pour le brassage. En parallèle de leurs activités professionnelles, il était temps pour la brasserie de s’adonner à 100% à cette activité. Inspiré de voyages et de découvertes, le duo choisit de brasser diverses typologies de bières.

Brasserie Touken

Rien n’est plus important que la famille. Une phrase qui définirait presque l’identité de la brasserie Touken. Sa gamme de bière “Philomenn” est en effet inspirée du prénom de l’arrière grand mère du brasseur entrepreneur Bertrand Salomon. C’est d’ailleurs une photo de la mère de Philomenn qui figure sur les étiquettes de la gamme. Outre le souvenir d’une génération, Bertrand a pour objectif de pouvoir produire une bière 100% “Made In Trégor” où la totalité des matières proviendrait de la région bretonne où est installée la brasserie. L’objectif est presque atteint avec l’ouverture prochaine d’une malterie à Plouguiel, au village voisin.

Trou du Diable

On pense appartenir au continent où la bière a fait toute son histoire mais on découvre très vite que sa véritable réputation s’est bien embellie ailleurs. Après la brasserie Dieu Du Ciel, c’est au tour de la brasserie Le Trou du Diable de se faire connaître. Une micro brasserie qui se veut également lieu de découvertes gustatives si bien que des bières uniques méritent elles aussi de s’accompagner d’une cuisine bistrot mettant en valeur les produits de la région.

Brasserie du Val d'Ainan

La brasserie artisanale du Val d’Ainan est installée à St Geoire en Valdaine en Isère. Elle y présente sa bière “La Dauphine” qu’elle décline en plusieurs goûts et catégories.

Zoobrew

La brasserie des alentours de Montpellier a ouvert à la suite d’une rencontre : celle de JB et Numa qui, écumant les bars d’Ecosse, font rapidement germer l’idée de la création d’une brasserie artisanale. Aujourd’hui, à chaque fois que la brasserie décide d’agrandir sa ménagerie, tous les brewfans s’empressent d’aller découvrir le nouveau né.